AFYONKARAHISAR LA CAPITALE DES STATIONS THERMALES TURQUE

Quand il est question de ‘thermal’ en Turquie le premier centre dont on parle est Afyonkarahisar d’où l’histoire des stations thermales locales remonte à plus de 5000 ans.

 

Les bienfaits thérapeutiques des eaux thermales sont toujours recherchés au jour hui non seulement par les turcs mais aussi les visiteurs du monde entier.

 

Les centres thérapeutiques et thermaux hôteliers de luxes 5 Etoiles travaillent en étroites collaborations avec des scientifiques universitaires régionaux ont pour but non seulement améliorer la qualité du séjour mais aussi mettre en évidence d’avantage les bienfaits physiologiques, garantissant une un rajeunissement complète. En effet, des cures dans ses eaux thermales ont non seulement des effets bénéfiques pour la santé des poumons, le foie, la peau et troubles rhumatismales mais aussi des bains de boue, l’aromathérapie, l’hydrothérapie et le must des hammams.

 

Ses eaux thermales sont très riches en gaz et minéraux tels les bicarbonates de sodium, le dioxyde de carbone, le brome et le fluor.

İl est prouvé que ces eux thermales et thérapeutiques guérissent des maladies diverses telles les rhumatismes, les problèmes de la peau, les troubles digestifs, cardio-vasculaires, des maladies rénales et des voies urinaires

 

Notamment en automne et hiver les centres hôteliers thermaux 5 étoiles offrent des cures de physiothérapies, réhabilitations, rajeunissements aussi bien aux visiteurs du pays qu’internationaux.

 

Pour ces périodes, compte tenu de la demande, il est conseillé de faire une réservation bien en avance.

CHOIX PREMIER EN TOURISME THERMAL

Mondialement réputé par eaux thermale riche en minérales Afyonkarahisar offre à ses visiteurs des bains thermaux avisant 42 C en toutes saisons.

 

Destinations de préférence des visiteurs avec son centre hôtelier ultra moderne les destinations sont :

Gazlıgöl (une bourgade d’Ihsaniye) : depuis l’antiquité étant considéré une source de guérison avec ses bains et eaux minérales,

Heybeli Spa (une bourgade Boldavin) : depuis l’époque romaine conservée son importance thérapeutique par eaux guérisseuses,

Ainsi les centres d’Ömer et Gecek sont aussi considérés étant les plus populaires

 

GAZLIGÖL

Afyonkarahisar est la ville mieux dotée en eaux thermales et Spa et Gazlıgöl (littérairement signifient Lac gazé) est la plus chanceux.

Gazlıgöl accueillant des visiteurs venant de part quatre coins du monde est une bourgade mythique connue sous le nom de ‘Frigia la guérisseuse ‘.

 

Ses eaux catégorisées, en richesse chimique, contenant bicarbonate, sodium, bromure, dioxyde de carbone, sulfure d’hydrogène, ont aussi des ions tels chlorure, iodure, bromure, fluorure, sulfate, nitrate, hydrophosphate, carbonate, bicarbonate de soude, hydro arsénite ainsi dioxyde de carbone et hydrogène phosphaté libre en état gazeux.

 

La température des eaux est en moyen 64C, le niveau radioactif se sillonnant entre Rn 0,2 et 0,29 avec un niveau de Ph 6,9. Ces eaux minérales naturelles ont aussi des propriétés thérapeutiques contre des maladies cardiovasculaires, digestives, rénales et du foie.

 

HEYBELİ KAPLICASI

Se situent au 30eme kilomètre sur la route Afyonkarahisar-Konya a une histoire qui date d’époque romain. En effet, d’après les écritures romaines trouvées sur les lieux, dans ces temps au nord des bains thermaux se situait le village du Leonte Comte qui fut déjà un lieu populaire de traitement thérapeutique thermal.

 

Aussi à l’époque byzantine l’existence d’une église de guérisseurs est notée. Dans les archives Seldjoukide et ottomanes l’existence de cette église nommée ‘Kızılkilise’ parmi les registres de la bibliothèque nationale.

 

Ses eaux bénéfiques ont une température de 65,5C  avec un débit de 64 litres par seconde.

Les bains thermaux ont des propriétés thérapeutiques contre des maladies rhumatismales, voies respiratoires, génitales (féminine), anomalies osseuses et ossatures, troubles digestives et fatigues nerveuses et musculaires.

 

ÖMER

Se trouvant sur la route nationale Afyonkarahisar-Kütahya, 15km du centre de la ville le site balnéaire d’Ömer avec ses eaux thermales de 46-71 C par une vitesse de culement de 17litres par seconde.

 

Ces eaux contient chlorure de sodium, bi carbonate de soude et hyperthermale. Notamment, avec sa contenance de plus de 1 gramme du gaz carbonique se situe dans la classe d’eaux gazeuse.

 

Les bains thermaux ont des propriétés thérapeutiques contre des maladies rhumatismales, voies respiratoires, génitales (féminine), anomalies osseuses et ossatures, troubles digestives et fatigues nerveuses et musculaires.

 

GECEK

Se trouvant 18 km du centre d’Afyonkarahisar, a comme utilisation supplémentaire de lieu de piqueniques populaires.

Ces eaux contiennent un mélange de chlorure de sodium et bicarbonate de soude avec une température entre 46-71 C par une vitesse d’écoulement de 20 litres par seconde.

 

Les bains thermaux ont des propriétés thérapeutiques contre des maladies rhumatismales, voies respiratoires, génitales (féminine), anomalies osseuses et ossatures, troubles digestives et fatigues nerveuses et musculaires.

 

TOUTE SAISON CENTRE du TOURISME de THERAPIE THERMALE

Afyonkarahisar a non seulement une place prépondérante dans le tourisme thermal sur toute l’année, mais aussi avec des centres d’accueil modernes hôteliers, des plats de la gastronomie régionale, des beautés naturelles et historiques à découvrir.

 

VILLE DE GASTRONOMIE

Depuis les Hittites, puis les Romains, les Byzantins jusqu’aux Ottoman la ville d’Afyonkarahisar fut un centre gastronimiques. D’ailleurs Afyonkarahisar a également été désigné Villes créatives de l’UNESCO grâce à sa gastronomie.

Les saveurs régionales et les pâtisseries propres à Afyon, dont le lokoum, le saucisson (sucuk), la crème de lait, les graines de pavot (haşhaş), le plat keşkek, ainsi que le pain villageois à la pomme de terre, sont dorénavant attestées par l’UNESCO.

Le Réseau des villes créatives de 2019 compte 66 villes. Chacune de ses villes figure dans cette liste pour des raisons différentes. La ville d’Afyonkarahisar figure elle, pour sa gastronomie.

 

TOURISME CULTUREL

La Valée de Phrygie

Les Phrygiens se sont installés dans une région de l'actuelle Turquie entre 1200 et 1100 avant notre ère. Le territoire traditionnel qui occupa une petite partie du nord-ouest des terres d'Anatolie, s'est étendu vers l'est jusqu'à la rivière Halys et vers l'ouest, non loin des côtes de la mer Egée.

Le Royaume de Phrygie resta indépendant du XIIe siècle jusqu'au VIIe siècle avant notre ère. À son apogée, vers le VIIIe siècle, il fut la principale puissance d'Asie Mineure avec un territoire qui en occupa une bonne partie.

 

Dans la mythologie, le plus grand roi phrygien de l'époque archaïque - qui précéda la chute de Troie - fut Gordias, un paysan qui reçut le trône grâce à un oracle. Il fonda Gordion, la capitale, et adopta Midas comme fils. Celui-ci est le héros de plusieurs histoires.

Dans l'une des plus connues, Silène qui avait trop bu, se perdit sur les terres de Midas. Celui-ci le recueilli et Dionysos l'en remercia en lui accordant un vœu, celui de pouvoir transformer en or tout ce qu'il touche. Mais Midas ne pouvait plus, dès lors, ni manger ni boire, et il supplia le dieu de reprendre son cadeau. Alors Dionysos lui commanda de se laver les mains dans les eaux de la rivière Pactole, dont le sable se changea en or.

 

Au-delà de la légende, le Pactole était en effet particulièrement aurifère, et contribua à la richesse des Phrygiens.

 

 

Bayramaliler :

CE château fort, même intacte de nos jour fut nommé ‘Leonto Kefal’ à l’époque byzantine  est situé sur une colline naturel, surplombant sa région et fortifié par des remparts  ce qu’il explique son importance stratégique et militaire.

On y trouve des artéfacts importants et des fondations d’habitations.

Au pied de la colline nous avons aussi des foyers creusés dans les roches.

 

Avdalaz :

Creusé dans un roche en tuf, on y trouve une habitation avec plusieurs pièces. Dans la partie haute existe toujours une énorme citerne d’eau et bas étage des catacombes. L’utilisation défensive de ce château fort est évidente.

 

Asar :

4 kilomètres à l’ouest du village de Bayat  au pieds des monts Köroğlu ce château est une roche naturelle entourée des murs fortifiés fut un important lieu d’habitation à l’époque byzantine nommé   Kedrea.

 

DES RUINES ARTEFACTS

Ayazini (Metropolis)

Le village d'Ayazini, situé dans la vallée phrygienne, présente une ressemblance étonnante avec le paysage de la Cappadoce, bien connu de nombreux voyageurs. Dans ses environs, il y a de belles vallées qui encouragent la randonnée et des formations rocheuses inhabituelles, y compris - des cheminées de fées. Dans le village, vous pouvez trouver une église, des tombes et des maisons creusées dans un rocher. Toutes ces attractions ont un avantage significatif sur la Cappadoce

 

Dinar (Geleneia-Apameia):

La ville a grandi au milieu des ruines d’Apamée Kibotos, près des sources du Méandre. Dans la mythologie grecque, c'est à cet endroit qu'aurait eu lieu le défi musical opposant Apollon à Marsyas. Beloluk et surtout Suçıkan sont les zones de repos et de loisirs du quartier. Histoire connue de Dinar BC. Cela remonte à 1200 ans. Dinar est l'une des plus anciennes colonies d'Anatolie. Il est entendu d'après les livres d'histoire que Dinar appartenait à la Principauté de la rivière Seha (Büyük Menderes) pendant l'Empire hittite. Dinar a été établi plusieurs fois au cours de l'histoire et a commencé à être nommé d'après les villes englouties. Dinar a été vaincu dans les guerres de Troie et s'est retiré en Anatolie par les princes Ahiya (Akaryon) Geleinos par la Colombie-Britannique. Il a été fondé sous le nom de Geleneia dans les années 1200, plus tard, la ville s'est étendue sur les collines et est devenue Apemeia à la période hellénistique. Dinar a été établi à la jonction du chemin de fer avec la route menant à la côte égéenne et à la mer Méditerranée sur le chemin de l'ancien roi.

 

Emirdağ/Hisarköy (Amorium)

L'un des plus anciens districts établi à 70 km au nord-est d'Afyonkarahisar. Nom; Emir Afşin, qui a ouvert la région à la colonie turque, et de l'Emirdağları où il s'est penché, ou parce que le nom de l'ancienne ville d'Amorium a été prononcé comme Emirdağ après la turcisation. Le district est devenu le centre du district sous le nom d'Aziziye en 1870, et en 1937 le nom d'Aziziye a été changé en Emirdağ. C'est une zone d’habitation ininterrompue qui remonte aux Hittites. Aurra (Hisarköy), Yedikapı (village de Başkonak), sur le chemin du roi. Amorium est devenu l'un des centres importants de l'Anatolie à l'époque romaine et la pièce de bronze a été frappée. C'était la troisième plus grande ville d'Europe et la deuxième plus grande ville d'Anatolie pendant la période byzantine. Le célèbre maître de fable Ésope (620 avant JC) est né à Amorium. Colonie d'Emirdağ dans la région de la Colombie-Britannique. Il remonte à 1437.

 

ECOTOURISME

Afyonkarahisar, qui compte des centaines de beautés naturelles en ses frontières, offre de nombreuses opportunités aux amoureux de la nature et aux touristes locaux et étrangers intéressés par les sports d'aventure. Dans la région d’Afyonkarahisar, qui permet de nombreuses activités comme : des observatoires des oiseaux, le camping, l'escalade, la chasse et le pique-nique, il y a des grottes où l'homme ne jamais mis le pied et des itinéraires qui attireront l'attention des randonneurs.

 

Gazi Mah. Çelmen Sok. 4/A Yenimahalle/Ankara
+90 312 213 3700
info@testud.org

All content © TESTUD 2020